Les accords olfactifs pour un monde meilleur

Histoire d’une recherche scientifique en parfumerie pour encourager l’utilisation des toilettes en Inde et en Afrique

Bienvenue sur la page du livre

Ici vous pouvez découvrir des extraits du livre et commander votre exemplaire.

Présentation du livre

 Ce livre est issu des articles scientifiques que j’ai publiés au cours d’une collaboration entre Firmenich SA et la Bill & Melinda Gates Foundation ; une recherche à la frontière entre l’olfaction et le développement durable.

L’introduction se présente comme un tronc commun utile à tout le monde. Ensuite, les lecteurs ont le choix du parcours à l’intérieur du livre, selon leurs connaissances préalables ou leurs envies. Le scientifique devrait aborder tout de suite le chapitre “science de l’olfaction”, suivi par “science du caca”. Celui ou celle qui préfère une entrée plus écologique ou solidaire peut lire “le monde des toilettes” avec facilité, puis continuer dans l’ordre des chapitres. Finalement les personnes un peu pressées et curieuses peuvent feuilleter le livre à la recherche des anecdotes, signalées en italiques et présentes dans tous les chapitres. Ce livre abordes plusieurs thèmes différents mais tous liés à un même projet. Il illustre avant tout la richesse d’une carrière scientifique et devrait donner l’envie à de nombreux jeunes de se lancer dans les sciences.

Extraits

L’olfaction :
…. Au-delà de la compréhension “mécanique” de plus en plus avancée du système olfactif si complexe, la perception des odeurs dans la vie quotidienne est encore plus intrigante. Par exemple, une odeur a été introduite dans le nez de sujets ayant leur tête dans un scanner à balayage par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Cette mesure permet de cartographier l’activité du cerveau. L’expérience consiste à présenter la même molécule à un sujet allongé dans l’instrument, et en même temps on lui dit quel type d’odeur il va percevoir. Si on dit au sujet qu’il va sentir une savoureuse odeur de fromage, ou si on lui dit qu’il s’agit d’une vieille paire de chaussettes sales, on observe que l’activité cérébrale n’est pas située dans la même zone du cerveau. Cela a démontré qu’un même signal, détecté par un même récepteur, passant par la même plateforme de contrôle qu’est le bulbe olfactif, conduit à une interprétation différente qui peut être biaisée par l’éducation ou les faits culturels. …

Une anecdote :
…. Pour aggraver encore les choses, notre bloc de contrôle, mal entretenu et très malodorant, était tenu par un nettoyeur qui visiblement vivait dans ces toilettes. Cela comprenait également l’heure du déjeuner où il cuisinait un délicieux curry odorant, dont le parfum s’était répandu dans tout le bloc sanitaire. Lors de nos visites préparatoires nous n’avions pas observé ce phénomène, car ce n’était pas l’heure de cuisiner. Son bloc sanitaire mal entretenu a fini par recevoir les meilleures notes de toutes, une marque de la qualité du curry qu’il avait préparé!

Un fait historique :
… A l’époque, on envoyait une bonne dose de fumée dans l’intestin des malheureux patients, grâce à une seringue équipée d’un ballon où brûlait du tabac ou d’autres sortes de plantes médicinales. Mais les médecins commencèrent à se poser des questions sur l’utilité de ce genre de traitement … La publication du Dr Brieger en 1877 est absolument remarquable. Ayant sélectionné dans l’hôpital des patients sains, c’est-à-dire des personnes qui étaient là pour un membre cassé, il a récolté 100 kg de matière fécale de bonne qualité. Ensuite il a fait successivement deux distillations de 50 kg. En clair, il a obtenu une huile essentielle, pas d’ylang ylang ou de rose, mais de caca …

Un résultat:
… C’est à ce moment-là qu’une idée m’est venue, un peu farfelue peut-être mais prometteuse. En tant que chimiste dans le domaine de la parfumerie, j’ai pensé à ce biochar (préparé à partir de matière fécale) comme diffuseur de parfum. En effet, les petits sapins suspendus dans nos voitures sont constitués de cellulose, que le biochar pourrait avantageusement remplacer. J’ai donc prélevé différents échantillons de ces biochars, que j’ai ramenés dans mon laboratoire pour lancer la recherche. … Nos expériences ont démontré que non seulement le biochar est un bon diffuseur mais il présente un avantage comparé à la cellulose, qui est de ne pas oxyder les aldéhydes en acides. …

Economie circulaire :
… Une façon intéressante d’ajouter de la valeur aux excréments est de les transformer en protéines. J’ai vu des essais en Ouganda : de petits vers rouges de fumier étaient vendus à un éleveur de poules. Mais leur extraction hors de la matière solide était une tâche compliquée.  Une meilleure option est d’élever des colonies de la mouche soldat noire (Hermetia illucens). En 2011, 21 publications avaient déjà traité ce sujet, alors qu’en 2019 ce n’est pas moins de 229 nouveaux articles scientifiques qui ont paru sur ce thème prometteur…

Commandez votre livre en ligne

Vous pouvez commander ce livre pour le prix de 26 CHF hors frais de livraison.
Remplissez et envoyez le formulaire ci-dessous et nous vous confirmerons votre commande par e-mail.

Quantité

4 + 7 =

Moyens de paiements

Nous acceptons les versements par cartes de crédits, Twint, Revolut, virement bancaire. Choisissez le moyen de paiement qui vous convient le mieux depuis le formulaire. Attendez la confirmation par e-mail de votre commande avant d’effectuer le paiement.  

Conditions de livraisons

Livraisons en 5-10 jours ouvrables.
Livraison en Suisse avec une surtaxe de 2 CHF.
Livraison en France avec une surtaxe de 5 CHF.
Demandez par mail pour toute autre destination.

ISBN 978-2-8399-3481-7